Passion des Armes et du Tir Index du Forum
Home - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Profil - Se connecter pour vérifier ses messages privés - Connexion
 
Urgence, mobilisation contre l'enregistrement

Passion des Armes et du Tir Index du Forum -> Législations Suisse et de l'UE sur les armes à feu -> La Législation Suisse sur les Armes
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Sujet précédent :: Sujet suivant
Auteur Message
Jef.ch
Ferrailleur Aguerri
Ferrailleur Aguerri

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2009
Messages: 796
Localisation: Biel/Bienne
Masculin

MessagePosté le: Mer 5 Mar 2014 - 01:01 Sujet du message: Urgence, mobilisation contre l'enregistrement Répondre en citant

Salut à tous,

Ceux qui suivent l'actualité en ont probablement entendu parler. Nos chères autorités fédérales sont en train de légiférer, et sur proposition de la commission de sécurité du Conseil National (lui-même influencé par les directeurs cantonaux des bureaux des armes...), veulent rendre obligatoire l'enregistrement de toutes les armes en circulation. Enregistrement rétroactif, au mépris du principe du droit acquis. Et les contrevenants seront sanctionnés.

Ce qui nous attend:

http://www.parlament.ch/sites/kb/2013/Rapport_de_la_commission_CPS-N_13.300…


C'est peut-être un combat d'arrière-garde, mais pour l'heure il y a encore une chose à tenter. Ecrire tous, en masse, à tous les parlementaires fédéraux. Saturer leurs boîtes aux lettres et leurs boites mails. Avoir un effet de nombre, qui les fasse réfléchir.

Je tiens à la disposition de ceux qui sont prêts une liste d'adresse. Demandez-la moi par MP. Il vous suffira d'écrire 2-3 paragraphes, ce qui vous tient à coeur, et de balancer le tout à toutes les adresses.

Pour ceux qui manquent d'imagination, quelques exemples d'arguments à faire valoir:

http://protell.ch/images/stories/dokumente/publikationen/Editorial_Web_4_13…

Ou là: http://www.laveritesurlesarmes.ch/ (2ème article)

Plus nombreux nous serons à écrire, plus grandes seront nos chances d'influencer ces froussards.
Le reste se réglera probablement à coup de référendum, pour autant qu'on soit assez nombreux pour décider ProTell à bouger.
J'invite les membres romands de ProTell à s'inscrire à l'assemblée générale qui aura lieu le 12 avril à Olten (c'est central, pas d'excuses!).

Amitiés,
A+,
le Jef-on-n'a-plus-le-choix....
_________________
Si t'as pas un gun-ratio de 1 à 50 ans, tu as loupé ta vie...
Revenir en haut

Auteur Message
Publicité






MessagePosté le: Mer 5 Mar 2014 - 01:01 Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut

Auteur Message
Jef.ch
Ferrailleur Aguerri
Ferrailleur Aguerri

Hors ligne

Inscrit le: 17 Mar 2009
Messages: 796
Localisation: Biel/Bienne
Masculin

MessagePosté le: Dim 9 Mar 2014 - 03:32 Sujet du message: Une petite compresse... :-$ Répondre en citant

Quelques exemple de ma plume, de courriers échangés avec des politiciens qui ont daigné répondre. Vous pouvez vous en inspirer, essayez cependant d'éviter les copiés/collés.

" Qu'on le veuille ou non, les armes ont une portée symbolique forte. Aucune liberté n'a été gagnée sans armes. Aucun système démocratique n'a pu renverser de tyrannie sans armes. Aucune démocratie ne survit si on retire au peuple le droit d'avoir des armes.
On voit partout autour de nous des pays prétendument démocratiques, mais où les droits aux armes sont limités aux seuls sportifs licenciés, où des quotas très stricts ont entraînés des confiscations, et où les référendums populaires ne sont plus que consultatifs. Est-ce là ce que vous souhaitez pour notre pays? Je suis moniteur de tir, donc très orienté en faveur des armes, je l'admets. Mais je suis surtout profondément démocrate, quelles que soient les faiblesses de ce "moins mauvais" système politique.
J'espère donc pouvoir compter sur votre soutien, pour la Suisse, pour la liberté et pour la démocratie.

- Le projet de loi prévoit l'enregistrement des armes, au mépris de la volonté populaire exprimée le 13 février 2011 lors de la votation de l'initiative "contre la violence des armes". Le peuple suisse, vos électeurs, votre commanditaire, a refusé un registre fédéral, et vous seriez prêts à bafouer le souhait de la majorité?

-Enfin et surtout, l'enregistrement A POSTERIORI des armes pose un problème de droit. En démocratie, il est un principe fondamental, fondateur même, qui est celui du droit acquis. En clair, ce qui était légal avec l'ancien droit doit le rester avec le nouveau. Les citoyens qui ont fait usage de leur droit avant 2008, acheté des armes entre particuliers, ou reçu des armes de l'administration militaire sont dans la légalité. Exiger l'enregistrement a posteriori des armes et prévoir des sanctions foule aux pieds le principe du droit acquis. Et crée un précédent dangereux pour notre démocratie.
Vous n'avez pas le droit de pénaliser des dizaines de milliers d'honnêtes citoyens, respectueux des lois. Vous n'avez pas à les criminaliser. Et vous ne devez en aucun cas renoncer au principe du droit acquis.
...

-Quelle sécurité voulez-vous, et surtout qui? Jusqu'en 1999, le port d'armes était libre dans la majorité des cantons suisses. Vous sentiez-vous en danger? Depuis, vous avez privé les honnêtes citoyens de ce droit. Mais de fait, les seuls personnes en sécurité dans ce pays sont désormais les criminels.
Priver des citoyens de leurs armes et de leurs droits n'a jamais amélioré que la sécurité des dictateurs et de ceux qui ne craignent pas d'enfreindre la loi. Hélas.
...

-Toutes les leçons de l'histoire démontrent que les enregistrements ont toujours précédés des restrictions, puis des confiscations. Ce n'est pas hélas comme vous le soutenez une bien modeste contribution, mais un premier pas vers des spoliations. Mme Savary l'avait hurlé sur la Radio Suisse romande: "il y aura des confiscations!". Vos amis du GSsA sont passés maîtres dans la tactique du salami. Il y aura toujours une nouvelle restriction.

Disposer de ces informations est à double-tranchant, et mes 30 années dans l'informatique peuvent en témoigner.

-d'abord parce que la mise-en-place d'un registre susceptible de compter des millions d'entrées est coûteuse et fastidieuse. L'exemple canadien devrait vous parler(?) http://fr.wikipedia.org/wiki/Registre_canadien_des_armes_à_feu j'espère que Wikipedia peut être considéré comme une source neutre(?)

-ensuite parce que sécuriser ces données est quasiment impossible. On vient de le voir avec un vol de données assez massif ( http://www.lematin.ch/suisse/environ-27-000-vols-donnees-schengen-concernen… ). Posez-vous la question de savoir qui pourrait bien être intéressé "quelque part en Europe" à connaître le contenu de mes coffres?
Votre façon de vous soucier de ma sécurité est assez discutable, et à tout prendre je préférerais qu'elle relève de ma responsabilité...

-Un jour, forcément, des agents viendront comme en France et ne me laisseront que 12 armes. Ou 7 comme en Allemagne. Ou une seule, qui devra être stockée dans un coffre au stand, comme en Angleterre. Vos arguments sécuritaires seront toujours les mêmes. Pour votre confort et ce que vous estimez être de la sécurité. Et comme dans ces pays, la criminalité explosera, parce que les armes aux mains des honnêtes gens étaient le garant de la sécurité pour tous. Et qu'à partir du moment où les citoyens sont privés de leur droit aux armes, seuls les criminels sont armés.
J'espère que vous ne viendrez pas prétendre "qu'on ne pouvait pas savoir".

Je crains plusieurs choses avec cette obligation d'enregistrement rétroactif:
-d'abord que des personnes inoffensives soient criminalisées parce qu'elles ont omis de déclarer le mousqueton de leur arrière grand-père. Avec votre loi, ce sera le cas.
-ensuite que le marché noir explose. Les restrictions ont toujours eu des effets pervers, toutes les expériences de prohibition le prouvent.
-Enfin, que des citoyens décident délibérément de se soustraire à votre *recensement" et cachent des armes un peu partout. Pour pouvoir se dresser contre la dictature que vous souhaitez mettre en place. Tout-le-monde ne partage pas hélas votre idéal de grand partage communautaire, d'amitiés et de paix des peuples. Il y aura des résistances.

Rien de ce qui se produira suite à votre volonté d'enregistrement ne contribuera à la sécurité de notre pays. Rien. Bien au contraire. "

_________________
Si t'as pas un gun-ratio de 1 à 50 ans, tu as loupé ta vie...
Revenir en haut

Auteur Message
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:31 Sujet du message: Urgence, mobilisation contre l'enregistrement

Revenir en haut

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Passion des Armes et du Tir Index du Forum -> Législations Suisse et de l'UE sur les armes à feu -> La Législation Suisse sur les Armes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1


Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001,2003 phpBB GroupTraduction par : phpBB-fr.com Silver_Xire background picture © BaRiMzI. made by BaRiMzI